TURANDOT - OPÉRA DE NICE

Bonne surprise dans la fosse également avec la direction de Roland Böer qui ne confond pas le dernier chef d’œuvre de Puccini avec les spécimens les plus clinquants de l’esthétique vériste.

Son mérite est de s’en tenir à une lecture étrangère à toute sollicitation capable d’en trahir le style, spectaculaire parfois certes, mais toujours respectueuse des nuances diaphanes d’une partition contemporaine du Wozzek d’Alban Berg.

Avec le concours du Philharmonique niçois en grande forme, le chef délivre une conception orchestrale personnelle, inspirée, parfumée, pleine de couleurs, une qualité de phrasé qui garde à la musique sa dignité et son charme. Jamais la richesse orchestrale et chorale de l’œuvre n’avait été aussi somptueusement exaltée.

On n’en démordra pas. Il faut à "Turandot" de grandes voix dont seule l’ampleur permettra de chanter naturellement, sans ces efforts induisant automatiquement une perte ou un sacrifice de la qualité du chant et de l’organe.

Le podcast journal, Christian Colombeau, Vendredi 14 Novembre 2014

 

 

 Formidable „Turandot“!

 (...) Tout cela s’accompagne de la performance royal du choeur de l’Opéra et de la direction du chef Roland Böer à la tête d’un bien bel Orchestre Philharmonique. „Turandot“ ouvre par un coup d’éclat la saison de l’Opéra nicoise.

 André Peyregni

 

 

Turandot est aussi un opéra écrit pour les chœurs, et là un instant royal, homogénéité, spontanéité avec l’accompagnement de l’orchestre Phihlarmonique de Nice sous la direction époustouflante de l’excellent Roland Böer.

Une interprétation de l’œuvre à ne pas manquer. 

Magazin des arts et des spectacles, Gérard Léopold di Offite, Jeudi 13 Novembre 2014

 

 

(...) tandis qu'au pupitre de l'Orchestre Philharmonique de Nice, le chef allemand Roland Böer démontre que la modernité de Puccini et Berio n'a point de secrets pour lui. Sa lecture vibrante et contrastée, d'une extraordinaire finesse de coloris et d'une maîtrise technique sans faille ne sont pas pour rien dans la réussite de la soirée.

Opera Online, Emmanuel Andrieu

 

 

Dans la fosse, Roland Böer sait insuffler à l’Orchestre Philharmonique de Nice le lyrisme et l’audace nécessaires à cette partition.

Artcotedazur.fr, Caroline Boudet-Lefort

 

 

… zurück zur Übersicht